Connect with us

Hi, what are you looking for?

Environnement

JOURNEE MONDIALE DU CAFE

Grande journée de nettoyage à Mbacké-Touba et Diourbel

La journée mondiale du café était célébrée ce jeudi 1er octobre. L’occasion pour Nestlé Sénégal à travers sa marque Nescafé, de marquer le coup. Avec la collaboration d’environnementalistes, la célèbre marque de café a organisé une journée de set setal à Touba, Mbacké et Diourbel, en vue de préparer le grand Magal de Touba qui a lieu ce 06 octobre.


Les coups de balai soulèvent la poussière, et les pelles du sable pour les mettre sur des brouettes chargées de tout emporter. A quelques mètres, une jeune fille tient un grand sachet en plastique qu’elle ouvre en grand pendant qu’une autre fille y met les sachets et autres papiers qu’elle ramasse. La marée de jeunes va d’un endroit à l’autre, sous le regard amusé de la population. Quelques bambins en profitent pour esquisser des pas de danse sous le rythme de la musique émise par les hautparleurs. 

La chaleur commence à pointer le bout de son nez, faisant apparaitre des perles de sueur sur les visages. Certains trouvent refuge sous l’ombrage des arbres. Un petit instant de repos avant de reprendre les activités. Cette journée de nettoyage sert certes de préparation pour le Magal, mais aussi à apporter une aide dans la préservation de l’environnement, de plus en plus en danger partout dans le monde.

Contribuer à la bonne gestion des déchets au Sénégal


En 2014, le Sénégal a produit 2,4 millions de tonnes de déchets solides dont 1,1 million n’a pas été collecté. Ces déchets non collectés finissent souvent dans les caniveaux, les décharges sauvages, ou alors brûlés à l’air libre. Ainsi, ces campagnes de nettoyage servent à collecter le maximum de déchets solides possibles pour éviter la pollution.

Ndèye Marie Aida Ndiéguène fait partie des environnementalistes sur place. Elle est l’initiatrice du Mouvement des environnementalistes et de la Fédération Sénégalaise des Acteurs de l’Environnement (FSAE). Comme les autres personnes présentes elle a un balai entre les mains. «  Je pense qu’aujourd’hui on voit l’importance de la gestion des déchets. On a fait une bonne journée de nettoyage, on a fait plusieurs sites. L’Etat a mis en place une loi concernant la gestion des déchets, mais on doit également avoir des politiques de gestion et surtout impliquer les jeunes ils doivent aussi participer au processus de préservation de la biodiversité », soutient-elle avec beaucoup de conviction ». 

Environnementaliste dans l’âme, Ndèye Marie loue les bienfaits de cette journée, tout en réclamant plus encore dans l’avenir. « C’est un engagement à saluer parce que c’est très important de préserver l’environnement. Nous espérons avoir une politique d’environnement continuelle ici à Touba, mais aussi dans les autres villes. C’est quelque chose qui nous tient à cœur. Il faut prendre des initiatives de ce genre tous les ans ou alors tous les mois pour que notre cadre de vie soit sain.»

Les environnementalistes en action

A Touba aussi, le même train-train, et la même déferlante de jeunes. La chaleur ne semble pas freiner leur enthousiasme ils se répartissent en groupes et effectuent les mêmes gestes. Parmi eux, se trouvent des environnementalistes. Ces derniers sont venus pour montrer leur attachement à un cadre de vie sain. 

Nicolas Mbengue est ingénieur des eaux et forêts et coordonnateur de la plateforme Jeunesse Action Climat. Elle organise des séances de renforcement de capacité concernant les changements climatiques. Sac sur le dos, casquette rouge la tête pour se protéger du soleil, il apporte sa pierre à l’édifice. « C’est un geste à saluer que de lutter contre l’insalubrité. La gestion des déchets est devenue problématique au Sénégal. De ce fait, quand on voit de grandes structures comme Nescafé organiser des journées de nettoyage tout en sensibilisant les gens, ça fait plaisir. J’en profite également pour lancer un appel aux autres structures pour qu’elles fassent de même ».

Un engagement citoyen

Le set setal continue sous le rythme des, balais, râteaux, pelles. Moustapha fait partie des jeunes habitants de la localité. Il est venu aider à la tâche. « C’est toujours bien de faire son travail de disciple de Serigne Touba. Nous sommes habitués. Le Magal approche, et nous devons tous apporter notre contribution». 

Amadou Ndongo est dans la même veine. Ce jeune rappeur est venu en tant qu’artiste, mais aussi en tant que jeune mouride. Il a voulu livrer ses sentiments sur cette journée particulière. « En tant qu’artiste et mouride, on ne peut pas rester les bras croisés à l’approche du Magal. Vu qu’on n’a pas trop de moyens, on peut apporter notre contribution au plan physique. On va donc nettoyer les rues de Mbacké, celles de Touba également pour que les gens soient à l’aise en arrivant », explique-t-il sourire aux lèvres.

Après quelques heures dans la cité religieuse, le cortège se dirige vers Diourbel, dernière étape du périple.

Le même climat y règne, mais pas dans le même cadre. Il y a plus d’espace, et moins de routes goudronnées. Le cortège s’installe sur un très grand terrain sablonneux. Des femmes sont assises sur une natte, pendant que des enfants circulent, jouent, et dansent. Imam Diop, qui dirige la mosquée, donne des conseils à l’assemblée. Tout de blanc vêtu, il est religieusement écouté par l’assemblée. Les caméras sont braquées sur lui.

Après son allocution, le set setal reprend de plus belle. L’étendue sablonneuse est vite nettoyée. Les enfants quant à eux s’amusent, et l’un d’eux exécute d’étonnants pas de danse qui amusent la galerie. Il est vite imité par un autre bambin en pantalon bouffant, qui danse autour de sa marmite de café Touba posée sur un tas de charbon.

Le cortège reprend sa route vers Mbacké, et chacun peut rentrer, avec un sentiment de devoir accompli.

A VOIR AUSSI

Podcast

Entreprendre c’est oser prendre le risque de rendre son rêve réel !Découvrez Falone Shimba, fondatrice du KaziHouse, l’espace créatif des entrepreneurs aux inspirations africaines...

Culture

Né sous le nom de Rolihlahla, Nelson Mandela a combattu toute sa vie contre les discriminations de toute sorte, notamment contre l’apartheid, dont il...

Amone Nafi

Pendant que l’inauguration de la place de l’Europe à Gorée suscite encore une colère populaire, certains se remémorent l’engagement et le charisme de l’ancien...

Reportage

Le changement climatique détériore l’environnement et la santé des êtres. Les ingénieurs matériaux peuvent jouer un rôle important pour l’amélioration de la situation. Ibrahim...