Connect with us
Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques. %count(alt) Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques. %count(alt)

Tribune des abonnés

Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques.

Publié

le

Une première dans l’histoire politique du Sénégal qu’un discours d’apaisement des leviers médiatiques est mis dans un tiroir.


L’actualité sénégalaise est marquée ces temps-ci par un soubassement sociopolitique tendue suite a une affaire juridique entre deux citoyens devenue politique. Une situation qui s’est trouvé dans un climat désarticulé et balbutiant aboutissant à un ras-le-bol pour certaines et pour d’autres une injustice. Cette situation a conduit à des positions préjudiciables à la paix et à la cohésion sociale. Deux valeurs que nous avons longtemps su cultiver et qui ont toujours fait la grandeur de la nation sénégalaise.

sénégal
(AP Photo/Leo Correa)

En faisant une lecture socio-politique des religions, le Sénégal reste une exception et un exemple parfait dans le monde dans la coexistence entre religion et politique, contrairement à d’autres pays ou la religion n’a pas de position institutionnelle. Les guides religieux pèsent énormément et dire que le premier président de la république, Léopold Sédar Senghor, était catholique, alors que la quasi-totalité de la population est de profession musulmane.


Ce phénomène n’est pas dû au hasard, et faire ce rappel permet d’expliquer amplement le poids de la religion dans les affaires politiques du pays. Ce vent dans lequel baigne l’Etat est une dimension socio-culture. Il conditionne la stabilité du pays, son être, son comportement, ses attitudes en tout lieu et en tout temps. Depuis longtemps, les leviers médiatiques ont conforté leur position sur l’échiquier politique, grâce à une alliance stratégique des différents acteurs qui composent ce cercle. Ils ont réussi à maintenir une paix sociale pouvant assurer la reproduction de la population et la stabilité de l’appareil Etatique. Ils ont participé à la construction de l’hégémonie socio-étatique du pays aussi dans l’espace privé que dans l’espace public. D’ailleurs, tous les régimes politiques ont démontré cette icône que représente les leviers médiatiques et l’épisode récent de la réconciliation entre le Président Sall et le Président Wade dans les murs de la mosquée Massalikoul Jinan démontre cet héritage du contrat social sénégalais.

Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques. %count(alt)
Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques. 40

Ces leviers médiatiques ne se présentent pas en alliés ou opposants du pouvoir politique, ils font partie du système de contrôle, mais bien comme une puissance temporelle qui entend servir, comme dans le manifeste, de médiatrice dans tout diffèrent existant ou pouvant exister entre sénégalais, en vue d’une réconciliation parfaite et d’une cordiale entente pour la paix. Qu’on le dise ou non ils sont des recours permanents pour tout le pays, des facteurs de cohésion dans le rationnel et l’irrationnel.

En effet, le climat tendu de ces derniers jours n’a fait que confirmé la place qu’ils occupent dans ce pays. Dans un contexte de bras de fer et d’inquiétude, les chefs religieux, Chrétiens et Musulmans ont entrepris une médiation pour appeler à l’apaisement, en rencontrant le chef de l’Etat, car leur responsabilité est pleinement engagée. De plus, du point de vue sémiologique et symbolique, leur discours pourrait bien apaiser la situation tendue. Mais cet appel n’a pas totalement changé les évènements qui auparavant n’était qu’un clic dans ce pays. D’ailleurs, cette médiation a été mal vue par certaines personnes du champs politique.


Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques. %count(alt)
Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques. 41

Faut-il s’inquiéter ? Je pense que oui car rappelons que cette médiation a été un monument historique de la canalisation politique et sociale dans ce pays mais elle n’a pas été respectée dans ce contexte où elle a tardé à être respectée, soulevant un mécontentement de certains guides religieux et un populisme accentué du côté de la jeunesse causant des pertes de vie. Aussi n’oublions pas les séries d’épisodes de certains de nos pays voisins qui sont toujours emportés par ces vagues d’impasses politiques causant une instabilité permanente en donnant accès à certains groupes illégitimes d’exister.

Aujourd’hui au Sénégal une tension sociopolitique mérite toute l’attention de ces leviers médiatiques surtout du côté de l’Etat car étant appareil institutionnel. Il doit se plier pour cultiver ce climat sociopolitique, en nouant une bonne collaboration avec ces médiateurs exceptionnels de la république. Aussi, il gagnerait plus en utilisant ces leviers pour désamorcer certaines situations, comme il l’a toujours fait dans le but de garder ce drapeau blanc signe de paix et de notre héritage.

Impasse socio-politique au Sénégal : une institution faisant la sourde oreille aux leviers médiatiques. %count(alt)

Basile FAYE

Titulaire d’un master 2 en sciences politiques à l’Université Gaston Berger de Saint Louis parcours Etudes Internationales. Analyste du risque géopolitique dans la zone sahélienne. Etudiant en formation à l’université Lumière Lyon 2 parcours Histoire des religions et sociétés.