Connect with us

Actualité

Affaire « Sweet Beauty » : Ousmane Sonko auditionné dans le fond et ses gardes rapprochés “kidnappés”

Publié

on

Sénégal

Ousmane Sonko était convoqué devant le doyen des juges, ce jeudi 3 novembre, dans l’affaire l’opposant à la masseuse Adji Sarr, pour « viols répétés« . L’audition tant attendue du leader de PASTEF s’est déroulée dans un climat sécuritaire pesant avec un déploiement impressionnant de la Police et de la Gendarmerie dans toutes les artères de Dakar.

Convoqué à 11 heures dans le bureau du doyen des juges, Ousmane Sonko a répondu à l’appel de la justice pour donner sa version des faits qui lui sont reprochés.

Accompagné de son pôle d’avocats et de ses gardes rapprochés, le maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko a eu un face à face express d’environ trois heures avec le doyen des juges, Oumar Maham Diallo.

Cette audition du leader de PASTEF qui a tenu en haleine toute la population s’est déroulée dans un calme plat. Les affrontements tant redoutés entre force de l’ordre et militants ou sympathisants de PASTEF n’ont pas eu lieu.

Seul grand constat, l’arrestation inattendue de tous les gardes d’Ousmane Sonko au moment où il faisait face au doyen des juges. Un fait non moins banal qui est dénoncé aussitôt par le leader de PASTEF. « La gendarmerie de Macky Sall et Moussa Fall a attendu que je sois dans le bureau du Doyen des juges avec mes avocats pour kidnapper tous les éléments de ma sécurité et les conduire à Mbour, me laissant sans protection », publie-t-il sur sa page Facebook avant d’ajouter que « cette énième forfaiture ne passera pas.»

L’audition d’Ousmane Sonko était très attendue pour faire avancer les instructions liées à cette affaire d’accusation de viol et de menaces de mort.

Advertisement

À la sortie de leur rencontre avec le juge Maham Diallo, l’un des avocats du leader de PASTEF, Me Bamba Cissé, a tenu à saluer la posture courageuse et sincère de son client. À cette occasion, il affirme que durant cette audition sur le fond, Ousmane Sonko a « contesté les faits et versé des éléments de preuves du complot sur la table du doyen des juges.» Pour la défense, la seule issue de cette affaire reste le non lieu pour leur client.

https://twitter.com/FapatrioteS/status/1588231612768161794?s=20&t=esiDW4DV_i5f9_D_OqKo1w

« Il n’y a même pas une once d’éléments pouvant accréditer la thèse d’un acte sexuel consenti entre deux personnes majeures, à fortiori d’un viol . Le viol est inexistant, » affirme Me Bamba Cissé.

Après avoir écouté les deux principaux protagonistes et des personnes citées dans le dossier, le doyen des juges est maître de son agenda. Les jours à venir seront déterminants pour la suite de ce dossier de viol qui plane sur la tête des Sénégalais depuis les évènements meurtriers du mois de mars 2021.

Fact-Checking

[Vérification] – Attention à cette vidéo d’arnaque utilisant une intelligence artificielle

Avatar photo

Publié

on

Sénégal

Une vidéo diffusée sur Facebook au Sénégal prétend montrer un reportage de France 24 promouvant une application qui permettrait de gagner beaucoup d’argent. Bien que la vidéo présente des personnes réelles, elle a en réalité été manipulée par une intelligence artificielle.

Cette vidéo publiée sur Facebook le 27 mai 2024 par une page dénommée BigWins fait croire que la chaîne française d’informations France 24 a produit un reportage pour faire la promotion d’une application qui permettrait de gagner beaucoup d’argent. 

Sur la vidéo, nous pouvons voir les images de Fatimata Wane, une des présentatrices vedettes du journal de l’Afrique sur France 24 et du journaliste sénégalais Elimane Ndao, correspondant de la chaîne au Sénégal. 

“Au Sénégal il y a une application où les gens gagnent des millions de francs. Le gouvernement la cache soigneusement aux gens ordinaires. Notre correspondant a testé l’application et prêt à partager son expérience”, peut-on entendre des propos de Fatimata Wane. Elimane poursuit en ajoutant :  Les habitants de Dakar jouent à cette application depuis une semaine et deviennent riches. J’ai essayé moi-même et j’ai été surpris. Imaginez en 20 minutes, j’ai gagné plus d’un million de francs, cette somme dépasse mon salaire annuel. Plus de 80% des nouveaux utilisateurs quittent leur travail qu’il n’aiment pas en une semaine. Dépêchez-vous! Selon nos informations, le gouvernement pourrait limiter l’accès à cette application à tout moment”. 

La présentatrice termine l’élément en indiquant : “Nous avons laissé le lien de l’application sous la vidéo. Téléchargez, inscrivez-vous, déposez de l’argent, jouez et devenez plus riche”. 

Même si cette vidéo semble réelle, il n’en est rien. Elle a en réalité été manipulée avec une intelligence artificielle. Setanal Media vous explique comment. 

Advertisement
Sénégal
Sénégal

A propos de BigWins

La page est logée dans la catégorie “Production” sur la plateforme. Elle a été créée le 9 mai 2023 sous le nom de E2 avant de passer à sa dénomination actuelle le 25 mai 2024. Les personnes qui administrent cette page sont localisées en Ukraine, selon les information sur la transparence.

Sénégal

A propos de la page BiGWins 

Sénégal
Sénégal

Le numéro de téléphone fourni par la page est aussi localisé en Ukraine d’après nos recherches avec l’outil TrueCaller

Sénégal

Manipulations avec une intelligence artificielle 

Nous avons retrouvé la vidéo de la présentatrice sur France 24 qui a été manipulée pour produire l’extrait que nous vérifions. Il s’agit en réalité de l’édition du 25 mai 2024 de Journal d’Afrique. Nous pouvons y voir Fatimata Wane portant le même habit que sur la vidéo manipulée. Sur celle-ci, nous pouvons constater le mouvement de la bouche de présentatrice totalement en déphasage avec les mots qu’elle dit. Cette caractéristique est typique des vidéos générées ou modifiées par une intelligence artificielle, comme nous pouvons le lire sur le site de Africa Check, une organisation africaine de lutte contre la désinformation. 

Sénégal

En outre, une recherche poussée sur le nom de domaine du lien proposé pour téléchargement permet de voir que les informations sur leur(s) propriétaire(s) ont été masqué par Withheld for privacy, un service de confidentialité basé à Reykjavik, capitale de l’Islande. De même, le numéro de téléphone utilisé pour l’inscription se retrouve sur plusieurs plateformes de signalements des arnaques en ligne comme ici, ici et ici.

Sénégal

Conclusion

La vidéo laisse croire que la chaîne française d’informations France 24 a produit un reportage pour promouvoir une application permettant de gagner beaucoup d’argent au Sénégal. Bien que la vidéo montre des images de journalistes de France 24 dans le journal d’Afrique, elle n’est pas pour autant réelle. En réalité, elle a été manipulée par une intelligence artificielle et constitue une arnaque.

La rédaction de Sétanal Media 


Cette production a été réalisée avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre du projet « Jumelage entre initiatives francophones de lutte contre la désinformation ».

Advertisement
Lire la suite