Connect with us

Actualité

COUPURES D’INTERNET : Une plainte déposée contre l’État du Sénégal devant la Cour de justice de justice de la CEDEAO

Avatar photo

Publié

on

Sénégal

Media Defence, une Organisation qui fournit un soutien juridique aux journalistes, et le Rule of Law Impact Lab de la faculté de droit de l’Université de Stanford ont déposé une plainte devant le tribunal de la CEDEAO le 31 janvier pour contester les coupures d’Internet par le gouvernement sénégalais dans le pays en juin, juillet et août 2023.

Selon un communiqué, l’affaire est introduite au nom des AfricTivistes, une organisation panafricaine sénégalaise de  protection de la démocratie et des droits de l’homme, ainsi que les journalistes sénégalais, Moussa Ngom et Ayoba Faye.

En juin, juillet et août 2023 , le gouvernement sénégalais a perturbé l’accès à Internet et aux plateformes de réseaux sociaux au milieu de protestations contre l’arrestation et les poursuites judiciaires du chef de l’opposition Ousmane Sonko.

Le président sénégalais Macky Sall a annoncé le 3 février 2024 le report des élections présidentielles du pays, initialement prévues le 25 février. Au cours des deux jours suivants, au milieu de manifestations et d’autres violations de la liberté de la presse , les autorités ont bloqué l’accès à l’internet mobile. L’accès à l’Internet mobile a été temporairement rétabli le 7 février.

Ce mardi, le ministre de la Communication, Moussa Bocar Thiam, a déclaré dans un communiqué que l’internet mobile avait de nouveau été suspendu pendant « certaines plages horaires », car il avait été utilisé pour diffuser des « messages haineux et subversifs » ayant provoqué de violentes manifestations. Une marche prévue mardi pour protester contre le retard du scrutin a été reportée après son interdiction car elle pourrait perturber la circulation, selon les médias .  

Des blocages similaires d’accès aux plateformes de médias sociaux ont été signalés en 2021 .

Advertisement

Sources : Walf Net & CPJ

Vidéo

Violences policières au Sénégal : le récit glaçant d’Absa Hane, une journaliste « lâchement et sauvagement agressée » par la police

Avatar photo

Publié

on

Sénégal

Dans cette interview accordée à Sétanal Média, Absa Hane, jeune journaliste à Seneweb, relate avec émotion, comment des policiers l’ont passée à tabac alors qu’elle couvrait une manifestation contre le report de l’élection présidentielle.

Ce fameux après-midi du 9 février 2024, accompagnée par des confrères, elle a été lâchement gazée et sauvagement prise à partie par un agent de la police. Brutalisée, puis détenue pendant plus d’une demi-heure dans un véhicule de la police, elle elle affirme avoir reçu des gifles et coups de pied avant de perdre connaissance.

Écoutez en intégralité son témoignage glaçant

Lire la suite