Connect with us

Actualité

Présidentielle 2024 au Sénégal : Au final, 20 candidats seront en lice !

Publié

on

Sénégal

Le Conseil Constitutionnel, dans sa décision du 20 janvier 2024, a rendu publique la liste définitive des candidats devant briguer le suffrage des électeurs. Au final, ils seront 20 candidats pour la présidentielle du 25 février. Le chef de l’opposition Ousmane Sonko et Karim Wade n’y figurent pas.


Le Conseil Constitutionnel a statué et tranché sur les recours déposés par les candidats recalés et ceux de Thierno Alassane Sall et Amadou Ba. Après la publication le 12 janvier dernier d’une première liste de 21 candidats à la présidentielle, les sept membres du Conseil Constitutionnel ont finalement arrêté la liste à 20 candidats.


Tout comme Ousmane Sonko écarté finalement pour perte d’inéligibilité du fait de sa condamnation de six mois avec sursis sur l’affaire l’opposant à Mame Mbaye Niang, Karim Meissa Wade voit son ambition présidentielle brisée.


Le recours déposé par Thierno Alassane Sall évoquant sa double nationalité au moment du dépôt des dossiers est passé par là. Son dossier a été jugé  » irrecevable sur la foi d’une déclaration sur l’honneur inexacte au moment du dépôt ».

Le Conseil Constitutionnel indique que les effets du décret consacrant la perte de sa nationalité du 16 janvier 2024 et publié lendemain au journal officiel Français ne sont pas rétroactifs.


Ayant intenté un recours contre Cheikh Tidiane Dieye et Bassirou Diomaye Faye, Amadou Ba, le candidat de BBY, a vu ses recours rejetés. Ce qui entraîne la participation du parti dissous PASTEF à l’élection du 25 février avec Bassirou Diomaye Faye actuellement en prison.

Advertisement

Vidéo

Violences policières au Sénégal : le récit glaçant d’Absa Hane, une journaliste « lâchement et sauvagement agressée » par la police

Avatar photo

Publié

on

Sénégal

Dans cette interview accordée à Sétanal Média, Absa Hane, jeune journaliste à Seneweb, relate avec émotion, comment des policiers l’ont passée à tabac alors qu’elle couvrait une manifestation contre le report de l’élection présidentielle.

Ce fameux après-midi du 9 février 2024, accompagnée par des confrères, elle a été lâchement gazée et sauvagement prise à partie par un agent de la police. Brutalisée, puis détenue pendant plus d’une demi-heure dans un véhicule de la police, elle elle affirme avoir reçu des gifles et coups de pied avant de perdre connaissance.

Écoutez en intégralité son témoignage glaçant

Lire la suite