Connect with us

Fact-Checking

[Vérification] – Cette image du pont de Baba en ruines date d’avant les récentes inondations en Côte d’Ivoire

Avatar photo

Publié

on

intelligence artificielle

Sur Facebook, des pages ont partagé une image hors contexte prétendant montrer l’affaissement du pont de Baba sur le tronçon San Pedro-Grand Bereby, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire, à la suite des récentes inondations dans le pays.

Des pluies diluviennes se sont abattues sur Abidjan et ses environs en Côte d’Ivoire, du 13 au 22 juin 2024, provoquant des inondations sur les voiries et posant des risques d’effondrement pour les immeubles et habitations.  

Au moins vingt-quatre personnes sont mortes, a annoncé l’Office national ivoirien de la protection civile (ONPC), dans unne publication sur leur page Facebook, le 23 juin 2024. Deux personnes sont portées disparues, emportées par les eaux, précise l’ONPC.

C’est dans ce contexte que des images circulent sur les réseaux sociaux et certaines sont présentées comme des preuves des dégâts causés par les inondations récentes. C’est le cas de cette photographie ci-dessous d’un pont en ruine, partagée le 16 juin 2024 par la page Facebook Mali info, avant d’être supprimée. Le post avait déjà été partagée plus 69 fois et a généré plus de 600 mentions « j’aime ».

intelligence artificielle
Capture d’écran du post vérifié

La légende de la publication indique : «  SAN PEDRO : Pluies diluviennes

Le pont reliant San Pedro à Baba est tombé 🇨🇮

Le Mali est le berceau de l’humanité 🇲🇱 ». 

La photo a été plusieurs fois partagé sur le même réseau social par d’autres internautes (1, 2, 3, 4, 5).

Une image des inondations en Côte d’Ivoire de juin de 2017

Advertisement

Une recherche d’image inversée effectuée avec l’outil de vérification InVID-WeVerify a révélé que cette image a été prise lors des inondations de juin 2017 en Côte d’Ivoire. La photographie, diffusée par plusieurs sites internet, montre le pont reliant San-Pedro à Grand-Béréby (situé dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire) qui avait cédé le 13 juin à la suite de fortes pluies. Cette information a été rapportée par plusieurs médias (1, 2, 3).

Démenti du gouvernement ivoirien 

Sur sa page Facebook, le ministère de l’Équipement et de l’Entretien Routier ivoirien a publié un communiqué pour démentir cette information. Il confirme que l’image que nous vérifions, largement partagée sur internet, est ancienne et date de juin 2017. 

« Suite à une publication abondamment relayée sur certaines pages via les réseaux sociaux, mettant en évidence des images d’un supposé affaissement du pont de Baba sur le tronçon San Pedro-Grand Bereby, le ministère de l’Équipement et de l’Entretien Routier tient par la présente à faire un démenti formel. En effet, il convient de préciser que les images actualisées et largement diffusées sont obsolètes, car datées de 2017. À ce jour, le pont de Baba ne souffre d’aucune faille technique, comme en témoignent les images ci-jointes prises dans la matinée de ce lundi 17 juin 2024. »

De plus, il a partagé des photos de l’état actuel du pont de Baba sur le tronçon San Pedro-Grand Bereby, prises le 17 juin 2024. Ces images montrent que le pont est en bon état.

intelligence artificielle

Conclusion

L’image partagée sur les réseaux sociaux n’illustre pas les récentes inondations en Côte d’Ivoire, mais date de juin 2017. Les autorités ivoiriennes ont confirmé que cette photo est ancienne et que le pont de Baba est actuellement en bon état.

Advertisement

Par Fatoumata Bintou Ba

La rédaction de Sétanal Media 


Cette production a été réalisée avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre du projet « Jumelage entre initiatives francophones de lutte contre la désinformation ».

Fact-Checking

[Vérification] – Attention, cette vidéo prétendant montrer un poisson à la tête de vache a été générée par une intelligence artificielle

Avatar photo

Publié

on

intelligence artificielle

Au Sénégal, une vidéo montrant prétendument un poisson avec une tête de vache échoué sur une plage a largement circulé sur les réseaux sociaux. Certains internautes, convaincus qu’il s’agissait d’un « miracle », ont interprété cette vidéo virale comme « un signe annonciateur de la fin du monde ». Cependant, il n’en est rien : ces images ont été générées par une intelligence artificielle. Explications à lire.

Le 9 juillet 2024, la page Facebook « Le Dakarois 221 » a publié une vidéo de 14 secondes montrant un animal ressemblant à un mélange de poisson et de vache, déchu sur une plage. La séquence est accompagnée du commentaire suivant : « Et si c’était un des signes annonciateurs de la fin du monde ??? ». Cette vidéo est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux, notamment Facebook (1, 2). D’ailleurs, la publication de « Le Dakarois 221 » a été partagé 129 fois le 12 juillet 2024.

intelligence artificielle

La page « Le Dakarois 221 » se présente comme une société de médias basée à Dakar, Sénégal, créée le 14 novembre 2019. Elle est gérée par des personnes au Sénégal. 

intelligence artificielle

Dans les commentaires, certains internautes suggèrent que la vidéo pourrait être une création d’intelligence artificielle.

Advertisement

intelligence artificielle

Le  jour où la vidéo a fait surface, un autre internaute sénégalais l’a également partagée sur Facebook. Dans les commentaires, un utilisateur a partagé une capture d’écran d’une vidéo de la même nature que celle que nous vérifions, postée par la page « natural lov ». En visitant cette page, on découvre qu’elle a partagé la vidéo en question sous forme de reels le 7 juillet 2024.

intelligence artificielle

« natural lov » est une page mexicaine, créée le 9 mars 2024, et suivie par plus de 38 000 personnes. Elle se définit comme un créateur digital. Depuis sa création, elle partage des images et vidéos apparemment générées par intelligence artificielle. En parcourant la page, nous avons trouvé plusieurs vidéos montrant des espèces animales inexistantes, telles qu’un poisson avec une tête de porc ou de tigre. On y trouve également un chien ayant une tête de poule et des créations dans le même esprit que la vidéo que nous vérifions.

Indices révélateurs d’un contenu généré par intelligence artificielle

En examinant de plus près la vidéo, plusieurs indices visuels indiquent qu’elle a été créée par une intelligence artificielle, même si nous ne pouvons pas déterminer le programme exact utilisé. Par exemple, l’une des personnes dans la vidéo a trois pieds, ce qui devient évident lorsqu’elle se déplace.

intelligence artificielle

Ces anomalies visuelles sont typiques des images générées par IA, explique Jean le Roux, chercheur associé au Digital Forensic Research Lab (DFRLab), à l’organisation de fact-checking Africa Check dans un article publié.

Advertisement

Nous avons également soumis la vidéo à Victor Baissait, spécialiste des images générées par IA. « C’est clairement de l’IA, une personne a trois pieds notamment », a-t-il souligné, le 11 juillet 2024, via messagerie sur X, joignant sa réponse d’une capture d’écran de la personne aux trois pieds.

intelligence artificielle

En outre, Arojinle est un chercheur spécialiste de la faune, très actif sur le réseau social X. Sur son compte, il publie des contenus en rapport avec les animaux, des histoires, des vidéos et des informations étonnantes sur la faune. Le 8 juillet 2024, pour prendre les devants et avertir les internautes, il a publié la vidéo que nous vérifions, ainsi qu’une autre vidéo du même type, avec la précision suivante :  « Avant que les blogs ne commencent à les publier avec la légende « De quel animal s’agit-il ? » Et vous commencez à me taguer, je me présente en premier pour vous dire que ce sont (les deux vidéos qu’il a publiées, NDLR) des faux. »

Conclusion :  La vidéo a été générée par une intelligence artificielle (IA).  Victor Baissait, spécialiste des images IA, nous a relevé des anomalies visuelles typiques des IA, comme une personne ayant trois pieds.

Fatoumata Bintou Ba

La rédaction de Sétanal Media 


Cette production a été réalisée avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre du projet « Jumelage entre initiatives francophones de lutte contre la désinformation ».

Advertisement
Lire la suite